Si la pratique du kayak de mer de loisirs est ouverte au plus grand nombre, il ne faut pas pour autant négliger quelques requis.Le tout premier : savoir nager correctement, pouvoir mettre la tête sous l’eau sans appréhension. Pour le reste — tout aussi logique — avoir un minimum de résistance à l’effort de moyenne et longue durée.

Annonces kayak de merbreves kayak univers

Brèves approximatives

Ils nous pompent

Qui n’a pas maudit ces moustiques — maringouins pour nos amis Québécois — qui s’invitent, pendant ces belles soirées au bord de l’eau autour d’un apéritif entre amis. Après une journée où les pieds enveloppés dans des chaussures cracra ont mariné dans le kayak, il y a fort à parier que ceux-ci vous ont repéré à des kilomètres.

C’est que ces charmantes pompes à sang volantes détectent à des kilomètres, une bactérie très odorante présente entre nos doigts de pied, semblable à celle que l’on trouve dans le vieil Emmental.
Bon appétit !

Il a bien raison

C'est la maladie qui rend la santé agréable.
• Héraclite

La pratique du kayak et la préparation physique

préparation physique pour un kayakisteétirements lors de la pratique du kayak

Échauffement, étirements

Il suffit d'une petite sortie de quelques heures pour que le lendemain nous soyons perclus de courbatures. Pourquoi ? Sans doute parce que nous nous étirons pas ou mal ! Certes, il y a plus amusant que de passer quelques minutes avant et après notre pratique à s'échauffer, s'étirer, s'assouplir. Pourtant les gains sont probants : efficacité, recul de la fatigue, diminution des courbatures et des blessures. Des muscles préparés, des articulations souples seront donc nos meilleurs alliés pour peu que nous leur prêtions un peu d’attention et de temps.

La priorité concerne le haut du corps (bras, épaules, tronc) qui sera le plus sollicité lors de l’échauffement. Toute la "machinerie" doit être à température. L’idéal et de s'échauffer puis de s’étirer après l'effort. Commencer à pagayer très lentement — comme les cyclistes qui "moulinent" — en décomposant au maximum les mouvements et en évitant une trop grande torsion du bassin.

Des étirements post-efforts.

Après une sortie, les étirements sont absolument essentiels si vous voulez éviter tout dégât à long terme.

Les étirements post-efforts servent à redonner aux muscles leur extension et leur élasticité. Ils facilitent le retour veineux et éliminent les produits de dégradation liés à l'effort.

D'autres moyens complémentaires comme le massage, la physiothérapie, les techniques de relaxation sont utiles. Une alimentation saine et équilibrée, avec un apport de boissons et aliments solides contenant sucres, vitamines et minéraux facilitent cette récupération. Le sommeil restant également un élément fondamental dans ce domaine.

• Échauffement >>>

alerte_Kayak-Univers

Dernières précisions

Un étirement ne doit jamais faire mal !
On doit ressentir une tension, mais jamais une douleur.

• Pourquoi ne pas envisager une séance dite de décrassage — comme les footballeurs — le soir même ou le lendemain d'une grosse sortie. Buts recherchés : éliminer complètement l’acide lactique, réduire les courbatures.
Au programme : footing, vélo, aquagym, natation, étirements pratiqués de manière douce pendant 20 à 40 minutes.

ergomètre spécial kayak. KAYAKPRO

• Entraînement sur ergomètre >>>

Accueil - Glossaire - Plan du site - Remerciements et attributions - Mentions légales -

Droits de reproduction et de diffusion réservés à kayak-univers.com. Les éléments iconographiques appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne peuvent être reproduits de quelconques manières sans leur accord formel. Reproduction rights reserved kayak-univers.com The iconographic elements are property of their respective owners and may not be reproduced in any way without formal agreement. VF 4.4